Identité & quotidien

Pourquoi faire des collaborations photo ?

Les collaborations m’ont beaucoup apporté dans mon parcours de photographe. J’ai commencé en portrait humain, mais très vite j’ai compris que je n’étais pas vraiment à l’aise dans l’espace urbain, que j’avais besoin de nature et d’authenticité. Sans Marie-Claude et Pauline, je ne l’aurais peut-être pas réalisé aussi vite. Car pour moi, le premier pourquoi des collaborations, c’est bien de découvrir qui ont est.

1) Savoir quel photographe je suis

Travailler avec d’autres, partager nos valeurs & nos visions de la vie, c’est nécessairement grandir. Pour gagner en expérience en portrait, qu’ils soient humain ou animal, il faut nécessairement des personnes à photographier. Et pour moi, il était important d’avoir l’accord de la personne. C’est en photographiant et en photographiant encore grâce aux collaborations, que j’ai su que je voulais être photographe de l’harmonie. Montrer l’animal libre & authentique, le ramener à un état sauvage, naturel.

2) Gagner en expérience

Bien sûr, les collaborations permettent de gagner de l’expérience en photo, mais plus que ça, cela permet de gagner de l’expérience au-delà. Car être photographe ce n’est pas seulement prendre des photos ! Je les réalisé à quel point durant mes collaborations. Les collaborations m’ont permis d’appréhender mes modèles, de faire attention à eux. Dans mon cas, savoir se comporter avec les chiens, apprendre à être complétement sereines avec eux. En somme apprendre à les respecter totalement. J’ai aussi appris sur les lieux de shootings, sur ma manière de communiquer, apprendre à me valoriser…

3) Partagez sur un projet naissant & le faire évoluer

Les collaborations m’ont aussi permis de partager sur mon projet et de recevoir l’avis des maîtres de mes modèles. Sur des services peu présent sur la région, sur les tarifs que j’allais fixer… J’ai reçu ainsi beaucoup d’aide et de soutien. Une bonne dose de motivation ! Idéal pour monter un projet !

4) Avoir un portfolio qui me ressemble

Ah, je crois que c’est mon point préféré. Se créer son portfolio parfait, celui qui nous ressemble. L’avantage des collaborations, c’est qu’on peut rechercher les éléments précis de notre photo : un lieu, un modèle, une ambiance. On peut proposer un projet, ce qui est plus difficilement le cas lors d’une prestation client, même si nécessairement le photographe met de son identité dans ses photos. Et surtout, la condition à une collaboration, c’est de pouvoir utiliser les photographies pour valoriser son travail. Dire au monde, voilà qui je suis, voilà ce que je veux faire !

5) Tester, expérimenter & avoir le droit de se tromper

Celui aussi est important. Quand on fait des prestations photo, on n’a pas le droit à l’erreur. Il faut fournir des photos de qualité à son client, nécessairement. Une collaboration, c’est pouvoir se tromper, tester ce qu’on aurait pas oser proposer à un client. Collaborer c’est partir à l’aventure, c’est pouvoir être artiste sans modération. Tester son matériel, tester ses idées même si elles sont farfelues !

6) Valoriser des modèles peu représenté

Quand bien même on saurait déjà exactement ce que l’on veut faire & qu’on aurait déjà tout testé (c’est possible ?), les collaborations me semblent parfaites pour valoriser ce qui ne l’est pas. Par exemple, j’ai cherché à photographier un bull terrier, des petits chiens, des chiens handicapés pour faire balance avec les photos de grands chiens racés que l’on voit sur tous les comptes photo.

Conclusion

J’ai beaucoup travaillé (et travaille encore) les points 1, 2 et 3. Aujourd’hui, je travaille surtout le point 4 (me constituer un portfolio qui me ressemble). Je commence à percevoir qui je suis et ce que je veux transmettre en photo, reste maintenant à me constituer un portfolio qui retranscrit cette identité. C’est pour moi ultra important pour un photographe d’être reconnu pour un style et des valeurs fortes.

Le point 6 me parle aussi beaucoup. Quand je découvre que des photographes ne veulent photographier que des chiens de races inscrits au LOF, je suis attristée. Car ça ne répond pas à mes valeurs. Pour moi, la photographie canine doit valoriser tous les chiens, pas seulement ceux triés sur des critères de beauté qui n’ont pas de réelles valeurs à mes yeux.

Et vous, vous faîtes des collaborations ? Quel est le point qui vous parle le plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.