Je suis née le 2 mai 1993 dans le bocage normand. Je commence à écrire très jeune sur un petit bureau au milieu du salon de la maison familiale.

Les études

Après un baccalauréat littéraire, je traverse la France pour étudier les métiers du livre à Nancy. Mon amour des mots et du papier s’accroît à mesure des rencontres et de mes réflexions. Je découvre notamment le monde de l’édition de l’intérieur – à l’Atelier et chez Larousse Pratique -, et m’intéresse à la communication et au marketing du livre. Je termine mes études à Paris où j’obtiens une licence professionnelle en gestion de projet.

Vivre en terre anglaise

À 21 ans, je pars vivre en terre anglaise où je deviendrais bibliothécaire et surtout maman. En permanence au contact des gens et d’une culture étrangère, je m’enrichis plus que jamais socialement. C’est durant cette période que mes nouvelles rencontrent leurs lecteurs. Mes deux premières créations, Le Voi-e-x Liberté et Mutation, restent confidentielles, mais sont appréciées. Si j’expérimente dans plusieurs genres, je me plais à écrire le sensible dans des ambiances sombres, notamment du post-apocalyptique. Je publie par la suite des micro-nouvelles dans des anthologies thématiques, ainsi que deux nouvelles sur le Labo Walrus. Avec Grains de sable et Le dernier fossoyeur, je donne un nouveau sens à mes créations. Mon style devient plus contemplatif, laissant l’émotion volontairement déborder sur l’action au dépend des codes établis. L’envie d’écrire ne cesse de grandir.

Cliquez ici pour découvrir une timeline de mes publications !

De retour en France

À 24 ans, je rentre en France et crée une société de production de livres audio à Nancy. Dans le même temps, je publie aux éditions Alter Real Un pas de trop. Dans cette nouvelle, j’expérimente « le soft post-apocalyptique » où le merveilleux vient côtoyer la fin du monde.

Je déménage l’année suivante en Haute-Savoie, où je compte bien s’installer pour de longues années, devenant chargée de documentation dans l’industrie robotique. C’est entre les montagnes enneigées que je peaufine Rayures, une nouvelle post-apocalyptique toujours très contemplative parue en juin 2019.

Mon premier roman

En 2019, je me lance dans la rédaction de mon premier roman d’anticipation : Ceci n’est pas mon histoire. En 2020, je décide de faire une pause pour me resourcer, pour finalement m’y remettre et terminer le premier jet en 2021. Aujourd’hui, je travaille à la réécriture de ce grand projet !

Et ensuite ?

Rien n’est encore fait, mais j’aimerais proposer mes nouvelles au format fascicule en autoédition. J’ai également le projet d’écrire un roman sur l’enfance de Guillaume Le Conquérant. L’occasion d’expérimenter l’historique tout en gardant la dimension sensible qui me caractérise.